A.P.D.E.N. - 16 rue Nicolas Leblanc - 93200 Saint-Denis

(pas de permanence téléphonique) webmaster@apden.org

La profession en bref

Conçu par Iconicbestiary - Freepik.com

PROFESSEUR.E DOCUMENTALISTE, KEZAKO ?

De documentaliste à dame du CDI, les appellations erronées sont courantes à propos des professeur.e.s documentalistes, témoignant d'une méconnaissance persistante du métier. Faisons le point. Le.la professeur.e documentaliste est un.e enseignant.e certifié.e, exerçant dans les établissements de l'enseignement secondaire. Dans l'enseignement public, il.elle est recruté.e, comme tout.e enseignant.e, par CAPES, la section documentation ayant été créée en 1989. Dans l'enseignement privé, le concours correspondant est le CAFEP section documentation. Le CAPES et le CAFEP section documentation s'appuient sur le champ universitaire des sciences de l'information et de la communication, faisant du.de la professeur.e documentaliste le.la spécialiste de l'information documentation dans l'établissement scolaire.

MISSION

La mission du.de la professeur.e documentaliste est définie par la circulaire n° 2017-051 du 28 mars 2017 ("Les missions des professeurs documentalistes") selon trois axes complémentaires. Le professeur documentaliste est ainsi, d'abord, "enseignant et maître d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias" ; il est également "maître d’œuvre de l’organisation des ressources documentaires de l’établissement et de leur mise à disposition", et enfin, "acteur de l’ouverture de l’établissement sur son environnement éducatif, culturel et professionnel".

Ces axes sont issus du référentiel de compétences des métiers du professorat et de l'éducation de juillet 2013. Selon une logique d'imbrication, il définit d'abord les compétences communes à tou.te.s, puis précise celles qui concernent les enseignant.e.s en général (dont les professeur.e.s documentalistes), avant de les compléter par des compétences spécifiques aux professeur.e.s documentalistes.

Objets d'enseignement

La discipline d'enseignement du.de la professeur.e documentaliste est l’information-documentation, officiellement instituée par la circulaire de missions n° 2017-051 du 28 mars 2017. Celle-ci précise que les professeur.e.s documentalistes sont tenu.e.s de "forme[r] tous les élèves à l'information documentation" et de "contribue[r] à leur formation en matière d'éducation aux médias et à l'information", cette dernière étant conçue comme une éducation à, transversale, à dispenser par tou.te.s les enseignant.e.es du second degré.

L’information-documentation comme discipline d'enseignement relève d'une didactisation toujours en cours des concepts des sciences de l'information et de la communication, débutée à la création du CAPES en 1989. La maîtrise de l’information, prédominante aux débuts de la profession, relevait d'une approche procédurale, ancrée dans la méthodologie. Son caractère fortement contextualisé, en particulier par l'appropriation d'outils vite dépassés, rendait les apprentissages difficilement transférables pour les élèves. Elle a progressivement évolué vers une conception culturelle, plus ambitieuse, prenant en compte des compétences intégratives qui articulent des savoirs, des savoir-faire et des attitudes, dans le cadre d'une approche par les savoirs et les enjeux informationnels.

STATUT

Le statut du.de la professeur.e documentaliste est déterminé par le décret n° 2014-941 du 20 août 2014 portant modification de certains statuts particuliers des personnels enseignants relevant du ministre chargé de l'Education nationale, et la circulaire n° 2015-057 du 29 avril 2015 sur les missions et obligations réglementaires de service des enseignants des établissements publics d'enseignement du second degré.

Ses obligations de service hebdomadaires comprennent trente heures en établissement, et six heures de relations avec l'extérieur (hors établissement). Ce service peut comprendre, avec l'accord de l'intéressé.e, des heures d'enseignement, décomptées chacune pour la valeur de deux heures parmi les trente heures en établissement.

CORPS D'INSPECTION

Chaque discipline d'enseignement dépend d'un corps d'inspection spécifique, en relation avec sa discipline universitaire de référence. Ce n'est pas le cas des professeur.e.s documentalistes qui relèvent au niveau national de l'inspection générale Établissements et Vie Scolaire (IGEN EVS), sans ancrage disciplinaire spécifique.

Si la mission de formation, d'expertise et de conseil dévolue à ce corps d'inspecteur.rice.s s'exerce également auprès des personnels de direction et des conseiller.e.s principaux.ales d'éducation (CPE), selon des modalités distinctes, leur responsabilité en matière d'inspection pédagogique ne concerne en revanche que les professeur.e.s documentalistes. Cette mission est traditionnellement assurée en académie par les IA-IPR EVS.